Le droit de l’exécution des peines est une matière peu connue, et largement controversée car souvent vue comme une preuve de laxisme de l’autorité judiciaire.

Il faut toutefois garder en mémoire que le droit pénal a une double finalité : celle de sanctionner le délinquant, et d’assurer sa réinsertion sociale.

N’envisager la peine pénale que dans sa dimension punitive ne permettrait pas de contrôler le phénomène de récidive.

En effet, la dimension réinsertion sociale permet à la Justice de conserver un regard sur le parcours du délinquant pour limiter les risques de réitération d’infractions.

Dans cette optique, la question de l’aménagement de peine se pose, avec ses difficultés propres.

Ces aménagements interviennent après avoir purgé une peine d’emprisonnement.

A l’inverse, un autre angle est ouvert avec le sursis, simple ou avec mise à l’épreuve, qui peut être révoqué si le délinquant ne donne pas les gages de sa réinsertion.

Ces différents mécanismes feront l’objet de commentaires sous les différents boutons ci-dessous

 

 

 

Vous avez des questions ou souhaitez prendre un rendez-vous concernant ce domaine ?

Vous pouvez joindre le cbainet au 09 54 09 81 00 ou utiliser le formulaire de contact.